Pour la Marnaise Eli Tiunine: «Peindre est une nécessité»

Sun, 2019-03-24 15:14
Venue en France comme fille au pair, Eli Tiunine n’en est jamais repartie. Ayant trouvé sa voie et un mari, elle s’est installée près de Reims où elle peint sans relâche. Par nécessité. Lire la suite de l'article : http://abonne.lunion.fr/id52532/article/2019-03-22/pour-la-marnaise-eli-...

Christ Dionysos (Ribera - Rubens)

Fri, 2016-01-22 12:04
Un courant souterrain qui accompagne la surface consciente et donne une sonorité aux cordes tendues entre ces deux espaces. Comme ces deux visions du monde, l'une issue de la Grèce antique, colorée, délirante, enivrante, dionysiaque, et l'autre, sombre, austère, tragique, issue du monde souffrant du christianisme.

L’amour Fraternele

Wed, 2015-07-08 09:28
L'origine de «L'Amour Fraternel» (Amour Fraternel) est le mythe de Otos et Ephyaltes, frères jumeaux dans la poursuite d'Artémis qui se métamorphose en cerf pour échapper aux poursuites, ce qui provoque leur mort. Ils abandonnent leurs flèches simultanément car ils ne savent pas qu'ils sont confrontés à l'autre dans la forêt, cachée par l'épaisseur des feuillages. Cette histoire évoque pour moi en particulier la tension entre l'amour et la possession exclusive, la propriété de l'autre qui ne peut que conduire à la frustration et une fin violente.

Sur ma technique

Mon, 2013-11-18 14:18
Dans la majeure partie de mes tableaux j'utilise la technique mixte : mélange de la tempera à l’œuf et de la peinture à l'huile. Je ne l'oppose pas aux autres techniques que j'emploie – acrylique, huile, alkydes – qui concernent essentiellement les tableaux sur toile, les grands formats et les esquisses.

Réflexion

Wed, 2013-06-05 07:18
Le temps constitue la plus grande énigme ; il est partie prenante d'une démarche créative. Vouloir limiter le temps, vouloir le programmer veut dire modifier le processus psychologique qui mène à l'aboutissement, troubler la rencontre entre l'invisible et la matière. Le monde avance, les sociétés changent, les artistes les accompagnent, parfois comme témoins, parfois comme acteurs. A certains moments leur place les attend, bien cadrée et délimitée par la demande, à d'autres moments ils ne sont pas sollicités et dans ce cas ils gagnent en liberté.

Entretiens avec Marcel Salome

Wed, 2013-06-05 07:08

Ces textes seront également publiés dans la nouvelle édition de l'album Dreamscape qui paraîtra fin juin 2013.

Quelle est votre motivation principale, ce qui vous guide le plus, en tant qu'artiste ?

La réponse à cette question ne peut qu'être complexe, tant de parcelles de vie elle englobe et tant de zones obscures elle touche. Une motivation exige des explications ou des justifications, alors que précisément il m'est impossible d'expliquer ou de justifier ma vie de peintre, encore moins de sélectionner une seule raison de mon action.

Lettre ouverte à la SNBA

Fri, 2012-11-09 11:29
En 2000 j’avais été nommée ‘Sociétaire’ de la SNBA après avoir obtenu le Prix de la Presse Francophone. Honorée par cette distinction j’ai considéré ceci comme une reconnaissance de mon parcours artistique par mes aînés. Par la suite j’ai poursuivi ma vie d’artiste et ma participation au Salon annuel est devenue plus épisodique. Cette année 2012 j’ai décidé à nouveau d’y participer. HISTORIQUE - Envoi de mon dossier en temps et en heure pour l’inscription au salon de la SNBA 2012 au Carrousel du Louvre.

Crucifixion

Mon, 2012-10-22 13:59
Pourquoi ce destin dramatique ? Est-il nécessaire de souffrir et mourir au nom de l’amour ? Est-ce une exigence divine ou une fatalité existentielle ? Construit-elle l’image de Dieu, la soutient-elle ou, au contraire, la brise-t-elle ? Trois têtes pour exprimer la colère, l’amour et la résignation. Trois états d’âme que je ne peux que supposer, deviner, traversant l’être humain confronté à une telle épreuve. La mère protégeant l’enfant de l’avenir qu’elle devine sombre et menaçant.

Jésus renié par Pierre

Mon, 2012-10-22 13:38
La tourmente d’un reniement qui ne laisse derrière lui que des ruines. Manque de courage, faiblesse, égarement, la bataille contre la peur, un agent puissant qui façonne l’existence. Peur de se rallier au petit nombre face à la masse menaçante, face aux structures rigides, aux habitudes absurdes mais souvent confortables.

Jésus est descendu de la croix

Mon, 2012-10-22 13:35
Il est très probable qu’à cette époque l’accès à un lieu de souffrance n’était pas autorisé aux femmes. Il est possible qu’elles se tenaient un peu à l’écart, à la Porte d’Ephraïm. Elles sont pourtant nombreuses, celles qui ont accompagné Jésus depuis la Galilée. (Mtt.XXVII, 55-56) : «Parmi elles, il y avait Marie de Magdala, Marie, la mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée».